L'heure est grave...

Aujourd’hui, vous pouvez trouver en France de nombreux documents rédigés par des groupes de vigilance qui observe la manière dont les hommes politiques nous gouvernent. A ce sujet, un livre intéressant : Insoumise, de Delphine Baltho. Il témoigne de la façon dont l’influence des milieux financiers et industriels s’est installée au cœur du pouvoir. Ça décoiffe, ça fait froid dans le dos et ça réveille !

 

 

 Pas plus tard qu’hier soir, au bar de la place…

  

-      Ouvre les yeux, mon pote, l’heure est grave !

-      Oh, moi, je me fiche complètement de ces politiciens véreux ! Ce sont des menteurs, des escrocs, des voleurs, etc. Y’en a pas un pour récupérer l’autre…

-    Je suis d’accord avec toi sur une chose : c’est certainement dans la classe politique qu’on trouve les plus grands trafiquants, arnaqueurs  et autres pourris ! Mais tu avoueras qu’ils ne sont pas tous pareils !?...

-      Ah, tu trouves, toi ? T’en vois, toi, des politiciens honnêtes qui défendent notre peau ?!... Y’en n’a pas ! C’est sans espoir pour nous et pour la planète ! Ils vont tout zigouiller ! Moi, j’ai plus espoir. Je picole !

-      C’est exactement ce qu’ils souhaitent que tu fasses ! Que tu sois incapable de leur résister. Que tu ne sois plus qu’un pion qu’ils pourront déplacer comme ils le voudront, voire rayer de la carte…

-      Ola ! Pas si vite ! M’auront pas si facilement que ça !

-      Ah oui !?... Et tu comptes faire comment ? En vidant plus de bouteilles ? En leur vomissant dessus ?...

-      Euh… Et toi !?... Tu comptes faire quoi !

-     Moi, d’abord, je ne ferme pas les yeux et j’ouvre grandes mes esgourdes pour connaître leurs intentions… Tu sais, depuis pas mal d’années, pendant que certains flippaient pour leur porte-monnaie et que toi tu batifolais dans les bars, les magnas de l’argent ont pénétré un peu plus chaque jour les instances politiques, les ont influencées et finalement, aujourd’hui, ils contrôlent à quasi 100% les états du globe !?... Tu le crois, ça ?

-      Oh… T’exagères certainement… Si c’était ça, y’aurait des gens qui les auraient arrêtés !

-      Ah oui ? Et Qui ?...

-      Ben, j’sais pas, moi…

-      Personne, mon pote ! Personne ne peut les arrêter !…

-      Allez ! Calme-toi ! T’es pessimiste à outrance…

-     Je suis conscient, c’est différent ! Une poignée d’hommes et de femmes ultra puissants économiquement ont bel et bien la main mise sur le haut du pouvoir mondial. C’est une réalité avérée et sue, si tant est qu’on veuille bien s’informer ! En revanche, ils n’ont pas totalement la main mise sur le bas du pouvoir. C’est nous ! Bien sûr, des gars comme toi, ils les ont déjà écrasés. Ils t’ont eu ! T’es mort. Ou plutôt, comme ils t’ont appris à le faire, tu te suicides à petit feu, lentement, tout en continuant à leur verser ton obole sous forme de menue monnaie que tu échanges contre ta ration d’alcool et de clopes qu’ils fabriquent ! Tu ferais mieux de manger des carottes que tu achèterais au paysan près de chez toi ! Tu serais en meilleure santé, tu ferais partie de la vigilance publique, tu pourrais même te défendre quelques fois et goûter de la satisfaction de faire reculer un peu ces irréductibles envahisseurs ! Mais pour ça, faut te réveiller et ouvrir les yeux !

-      Tu crois qu’ils veulent nous zigouiller ?

-   Ils veulent nous contraindre à nous taire pour pouvoir s’empiffrer de pognon pendant qu’ils anéantiront les ressources de la planète. Et sans aucun scrupule, crois-moi bien ! Rares sont les politiciens qui œuvrent encore contre ces pourris de plus en plus nombreux. Rares, mais encore présents… La télé et les radios n’en parlent pas, mais ils là, une poignée de gens convaincus et sincères… Il faut les aider !!!

-      Ok ! Je commence comment ?

-     Par arrêter clopes, alcool, télévision qui sont l’opium du peuple ! Pratique la méditation qui te donnera sérénité, force et courage.

-      Ok ! J’arrête le suicide et je me canalise… Et après ?

-      Informe-toi auprès de cercles éclairés. Il y en a peu, mais ils existent.

-      Pour ça, tu m’aideras ?

-      Oui ! Et aide aussi ton voisin à se réveiller… L’heure est grave !

Écrire commentaire

Commentaires: 0